Discours du Président de la République à la cérémonie de décoration des Lions

Accueil / Discours / Discours du Président de la République à la cérémonie de décoration des Lions

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,

Madame la Présidente du Haut Conseil des Collectivités Territoriales,

Monsieur le Président du Conseil Economique Social et Environnemental,

Monsieur le Ministre des Sports,

Autorités politiques, coutumières, membres du secteur privé, des syndicats et de la société civile,

Monsieur le Président de la Fédération Sénégalaise de Football,

Mesdames, Messieurs les membres du Comité exécutif de la Fédération,

Messieurs les membres de l’encadrement administratif et technique,

Cher Coach Aliou CISSE, el tactico,

Capitaine Kalidou Koulibaly,

Chers lions, 

Chers supporters membres du 12e Gaïndé et d’Allez Casa,

Le dimanche 6 février 2022 marquera à jamais la mémoire collective de la Nation sénégalaise, quand le lion rouge a rugi, se faisant entendre partout en Afrique et dans le monde.

Ce dimanche, par votre force vitale et votre génie créateur, vous avez inversé le cours de l’histoire, mettant fin à une longue période d’attente, et offrant, enfin, à notre pays sa première Coupe d’Afrique des Nations de Football.

Ce trophée, objet de tant de passion, de tant de convoitise, nous l’avons en effet, tant désiré. Nous en avons tant rêvé, comme plusieurs générations avant nous.

Le rêve, dit-on, est une réalité en construction. Nous avons rêvé de la coupe. Vous avez construit ce rêve et vous l’avez réalisé. Enfin, voici parmi nous la Coupe d’Afrique des Nations de Football.

Le 4 janvier dernier, lors de la cérémonie de remise du Drapeau national avant votre départ pour la CAN, je vous avais confié une recommandation et une mission : manko, dem ba jeex indi ndam li.

Vous aviez promis de le faire. Promesse tenue : manko ngeen, dem ngeen ba jeex, indi ngeen ndamli.

Mission accomplie, comme de vrais soldats, et de fort belle manière.

Mais ce n’est pas tout. Comme une cerise sur le gâteau, vous rendez la coupe encore plus brillante par votre palmarès : équipe la plus fair-play, meilleur gardien, meilleur joueur, meilleur coach, et quatre joueurs classés dans l’équipe type du tournois ! Assurément, vous êtes les Champions !

Première équipe africaine au classement FIFA depuis longtemps, vous avez donc fait respecter votre standing, dans un parcours époustouflant, en tenant haut les couleurs nationales, sans trembler.  

Cette coupe, vous la devez d’abord à vos qualités personnelles : la force et le courage du lion, votre talent, une détermination sans faille, le patriotisme, l’intelligence, la discipline et la solidarité dans le jeu.

C’est ce qui fait la force des grandes équipes. Nous vous avons vus sous toutes vos facettes : des attaquants à la fois buteurs et tacleurs pour contribuer aux tâches défensives ; et des défenseurs généreux dans l’effort, offensifs jusqu’à faire trembler les buts adverses.

Nous avons tout vu. Les dribbles déroutants, les raids solitaires, les petits ponts et autres tekk deun centrer, rien ne nous a échappé !

Sadio, avec ta pichenette phénoménale contre le Burkina Faso, tu nous as montré que tu es à la fois un vrai Djato, (lion) et un grand Ñañthio, un guerrier des temps modernes ! Abarka !

Bref, vous avez tous mouillé le maillot et tenu bon, même dans les moments de doute et de fatigue extrême. 

Ne l’oublions pas : un joueur, n’est pas une machine, mais un être humain comme nous, avec ses forces et faiblesses, et ses moments de défaillances individuelles. C’est ce qui ramène le sport à sa dimension humaine.

Mais ce qui distingue les champions, comme vous, chers Lions, c’est la marque du compétiteur, qui sait se transcender, dominer sa fatigue et surmonter ses doutes.

C’est ce que vous avez fait avec classe, dans ce parcours lumineux qui vous a hissés sur le toit de l’Afrique du football, où vous trônez seuls en Rois-Lions.

Il n’y a pas de mot pour vous exprimer notre fierté, notre joie et notre gratitude. Bravo, chers Lions !

Ce trophée, nous le tenons aussi grâce à coach Aliou Cissé.

Merci, el tactico, d’avoir mené à bon port tes troupes pour nous ramener le premier trophée continental de football de notre histoire.

Capitaine de la belle génération de 2002, nous connaissions déjà ta force de caractère et de leader sur le terrain ; si bien qu’on t’avait collé le sobriquet d’aboyeur, parce que sur le terrain, tu savais te donner à fond, mais aussi donner de la voix à tes coéquipiers pour que personne ne cède un coin du terrain à l’équipe adverse.

D’abord, je voudrais saluer ta persévérance qui t’a permis de te former après ta carrière de footballeur, et de réussir ainsi ta conversion en devenant un entraineur de première classe. C’est un mérite qui en dit long sur la personnalité de l’homme.

Ensuite, je te rends un hommage appuyé pour tes formidables performances. Tu as fait ce qu’aucun entraineur du Sénégal n’a pu faire. Seuls les grands entraineurs conduisent leurs équipes aux grands rendez-vous ; et seuls les grands parmi les grands ramènent avec eux la coupe !

Abarka, Aliou. Merci à toi et à tout le staff technique.

Cette victoire, nous la devons également à l’encadrement institutionnel et administratif.

La haute compétition a ses exigences et son coût. Des primes de match, au transport, hébergement et autres commodités, il faut tout préparer au détail près.   

C’est pourquoi j’ai toujours tenu à ce que l’Etat vous mette dans les meilleures conditions de préparation.

Ma compréhension de la répartition des tâches est simple : aux Lions de se battre sur le terrain, à nous d’assurer les meilleures dispositions logistiques pour préparer le combat. 

Monsieur le Ministre, Monsieur le Président de la Fédération Sénégalaise de Football, je tiens à vous féliciter et vous remercier, avec toutes vos équipes, pour l’excellente préparation de cette CAN qui a grandement contribué à la victoire finale.

Je n’oublie pas les vaillants supporters, membres du 12e Gaïndé et d’Allez-Casa, qui sont restés mobilisés avec enthousiasme tout au long de la compétition. Le foot, ça se gagne aussi par l’animation et l’ambiance dans les tribunes.

Merci à vous, chers supporters membres du 12e Gaïndé et d’Allez-Casa pour votre fidèle accompagnement à nos Lions !

Dans cette merveilleuse aventure, c’est toute la Nation sénégalaise, hommes et femmes de tous âges, toutes sensibilités confondues, dans nos villes, nos campagnes et notre diaspora, qui est restée soudée à vous, corps et âme.

Tout le peuple sénégalais a fait fusion avec vous par un déferlement humain jamais égalé dans l’histoire de notre pays.

Vous nous avez réunis autour notre devise nationale : Un Peuple, Un But, Une Foi.

Tout le pays a vibré à l’unisson, grâce également au relai des médias qui a servi d’amplificateur à l’avènement. Vos faits et gestes ont rythmé nos battements de cœur et libérer nos explosions de joie.

Vous nous avez rendu fiers en faisant résonner le nom de du Sénégal aux quatre coins de la planète. Vous avez honoré la Nation. En retour, la Nation, dont vous êtes si fiers, vous doit des honneurs.

A tout seigneur, tout honneur dit-on. Ainsi, en reconnaissance des éminents services que vous avez rendus à la Nation, j’ai décidé de décorer à titre exceptionnel l’ensemble des membres de la délégation dans l’Ordre National du Lion, soit :

  • 52 qui passent directement au grande d’Officier ;
  • 10 Officiers promus Commandeurs ;
  • Et un Commandeur élevé à la dignité de Grand Officier.

De plus, en témoignage de gratitude, et au nom de la Nation, les joueurs et autres membres de la délégation officielle recevront chacun une prime spéciale de 50 millions de FCFA et un terrain de 200 m2 à Dakar.

En outre, ces mêmes attributaires recevront également chacun un terrain de 500 m2 dans le premier arrondissement de la nouvelle ville de Diamniadio pour former la Cité de la Tanière, en souvenir de ce premier sacre à la CAN.

Je suis également heureux d’annoncer que ce 22 février, je procèderai à la cérémonie d’ouverture du Stade du Sénégal à Diamaniadio, offert en cadeau à la jeunesse sénégalaise. Ceux parmi vous qui pourront se libérer à cette occasion, seront nos invités d’honneur.

Ce stade ultra moderne de 50 000 places, est doté des équipements de dernière génération et de toutes les commodités nécessaires à la compétition, dont deux terrains d’entrainement ; en plus du Musée de football Pape Bouba Diop.

Avec ce joyau du football, parmi les plus beaux du continent, et construit en 17 mois, notre pays dispose ainsi d’une infrastructure sportive digne de son rang, après le Dakar Aréna.

Ce stade, ce sera l’Antre des Lions. Ainsi, tous vos visiteurs sauront qu’ils auront à faire avec des fauves, prêts au combat, pour la gagne.   

Chers Lions,

Par votre performance exceptionnelle, vous offrez un bel exemple à notre vaillante jeunesse qui s’identifie à vous.

La victoire que nous célébrons ici n’a pas été acquise au premier essai. En trois finales de CAN, nous avons connu des moments moins heureux.

Mais vous avez démontré par votre persévérance que le succès se trouve au bout de la résilience et de l’effort sur soi. 

Aujourd’hui auréolés de votre titre continental, vous avez de quoi être fiers de vous.

Je vous recommande également de continuer à rester concentrés, persévérants et humbles, en club comme en équipe nationale. C’est le meilleur gage de réussite dans une carrière de haut niveau.

En vrais conquérants, je suis sûr que vous gardez à l’esprit les échéances des éliminatoires directs pour la prochaine coupe du Monde.

Nos ferventes prières et nos meilleurs vœux de réussite vous accompagnent.

Retournez en paix dans vos clubs et revenez-nous en forme, toutes griffes dehors, la rage de vaincre au cœur du Lion, prêts pour de nouvelles conquêtes et de nouvelles victoires.

Gaïnde Njaay mbarawacc !

Allez les Lions !

Gacce ngaalaama !

Document à charger: 

Contact

  • Rue du Maréchal Foch X Maréchal Joffre, Dakar Plateau.
  • : 33 849 50 32
  • : 33 849 75 44
  • : 33 849 50 40
  • : 33 823 56 13
  • : 4041 Dakar